Skip to content

L’extraction mondiale de matières premières a triplé depuis 1970

juillet 22, 2016

 source: Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

La quantité de matières premières extraites de la planète est passée de 22 milliards de tonnes en 1970 à 70 milliards de tonnes en 2010, alerte le Programme des nations unies pour l’environnement (Pnue) dans un rapport publié le 20 juillet.

Le rapport classe les pays en fonction de l’importance de l’empreinte écologique de l’utilisation des matières par habitant. Ces 40 dernières années, les pays riches en consomment en moyenne « 10 fois plus que les pays les plus pauvres et deux fois plus que la moyenne mondiale ».

L’Europe et l’Amérique du Nord, dont l’empreinte écologique des matières premières par habitant se situait entre 20 et 25 tonnes par habitant en 2010, occupent les premières places. En comparaison, l’empreinte écologique de l’utilisation des matières premières de la Chine était de 14 tonnes par habitant et 13 pour le Brésil. L’empreinte écologique annuelle par habitant en Asie-Pacifique, en Amérique latine, dans les Caraïbes et l’Asie de l’Ouest se situait entre 9 et 10 tonnes. L’empreinte de l’Afrique était quant à elle inférieure à 3 tonnes par habitant.

Depuis les années 2000, l’utilisation mondiale des matières premières par les économies émergentes, comme la Chine, s’est accélérée, souligne le Pnue. Ces dernières connaissent « des transformations industrielles et urbaines nécessitant des quantités de fer, d’acier, de ciment, d’énergie et de matériaux de construction sans précédent ».

Or, l’économie mondiale a désormais besoin de plus de matières premières par unité de PIB « qu’il n’en fallait au tournant du siècle ». 180 milliards de tonnes de matières premières seront nécessaires chaque année, à l’horizon 2050, afin de pouvoir satisfaire la demande mondiale, prévient le Pnue. Soit trois fois la quantité des ressources actuelles. Ce qui pourrait entraîner « l’acidification et l’eutrophisation des sols et des nappes d’eau du monde, augmenter l’érosion des sols et générer davantage de déchets et de pollution ».

Cette situation a entraîné « une pression environnementale accrue » sur chaque unité d’activité économique. « L’augmentation spectaculaire de l’utilisation des carburants fossiles, des métaux et de tous autres matériaux contribueront à l’intensification du changement climatique, à l’augmentation de la pollution, à la réduction de la biodiversité et finalement mènera à l’épuisement des ressources naturelles (…) et entraînera une augmentation des risques de conflits locaux« , met en garde le rapport.

Le Pnue recommande de fixer un prix aux matières premières lors de leur extraction et de leur utilisation « afin de refléter les coûts sociaux et environnementaux associés et de viser à réduire leur consommation« . Il estime que « la seule amélioration de l’efficacité des matières premières n’est pas suffisante » pour inverser la tendance.

Note Télécharger le rapport complet du Pnue (anglais)Plus d’infos Le découplage, condition nécessaire mais pas suffisante pour ménager les ressources (article paru le 13/06/2014) Une étude de l’Agence européenne de l’environnement mesure les progrès des 28 pays européens en matière d’efficacité de l’usage des ressources naturelles, tandis que le PNUE tire la sonnette d’alarme sur la surconsommation globale de métaux et d’énergie.Lire la news Un Européen prélève 15% de ressources en moins qu’en 2000, selon Eurostat (article paru le 19/07/2016) L’office statistique de l’Union européenne (UE) Eurostat dévoile dans un rapport l’évolution de la masse de matières premières extraites sur le territoire européen. Cet indicateur comprend « les produits issus de la biomasse, les combustibles fossi…Lire la news UE : huit métaux stratégiques sous le risque de pénurie (article paru le 08/11/2013) Le JRC alerte du risque de pénurie, d’ici à 2030 en Europe, de huit métaux stratégiques utilisés dans les cellules photovoltaïques, les turbines d’éoliennes, les batteries et moteurs des véhicules électriques et les dispositifs d’éclairage. Lire la news L’humanité a épuisé les ressources naturelles annuelles depuis jeudi 13 août (article paru le 17/08/2015) Depuis le jeudi 13 août, l’humanité puise dans les réserves de la planète : les ressources que la Terre peut produire en une année ont été épuisées, selon Global Footprint Network. A la veille de la COP21, cet indicateur sert d’alerte.Lire la news

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :