Skip to content

Dix-huit activistes antigaz de schiste poursuivis en justice

janvier 26, 2016

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

source:  EL WATAN

La plainte déposée par l’APC d’In Salah contre les activistes antigaz de schiste s’apparente à une provocation qui vise à replonger la région, après plus de 5 mois d’accalmie, dans une nouvelle spirale de violence.

Inculpés pour sabotage et vol de biens publics, 18  opposants  à ce projet largement contesté ont été convoqués par la police judiciaire de la sûreté de daïra d’In Salah dans le cadre d’une enquête ordonnée par les instances judiciaires locales. «La liste des accusés a été élaborée par les services de l’Apc qui incrimine les manifestants mis en cause de vol de pièces détachées et des équipements de valeur au parc communal», a-t-on appris d’une source au fait du dossier.

Contacté par nos soins, un membre du collectif anti-gaz de schiste exige plus de transparence dans le traitement de cette affaire qui «affiche clairement les mauvaises intentions des responsables locaux. Ceux-ci tenteraient à travers cette action de se voiler la face en accusant des innocents».

Et notre source d’ajouter que cette affaire sonne comme un règlement de comptes vis-à-vis «des manifestants qui, aussi étrange que cela puisse paraître, habitent le même quartier. Tout en couvrant ses failles de gestion du patrimoine, l’APC  vise à ternir la réputation de ces jeunes et les faire perdre dans les couloirs des tribunaux. Toutefois, cela ne pourra jamais se produire dans cette région qui s’est toujours élevée contre la hogra et l’exaction.

Ce sont ces élus qui devraient être poursuivis pour vol et non pas nous.» Une réunion, indique la même source, s’est tenue avec le conseil de sécurité de cette nouvelle circonscription administrative. Les représentants des prévenus ont reçu des garanties et des promesses de trouver la meilleure formule pour étouffer l’affaire sans coup férir.
En attendant, les leaders antigaz de schiste se préparent à une mobilisation citoyenne afin de dénoncer à tue-tête ces représailles. Pour plus de détails sur cette plainte, nous avons essayé de joindre le président de l’Apc d’In Salah, Mohamed Labyedh, mais toutes nos tentatives sont restées vaines.

Ravah Ighil
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :