Skip to content

Gaz de schiste : des élus parlent « d’incohérence »

janvier 10, 2016
by

Le Dauphiné.com – Par L.F. | Publié le 10/01/2016

Le tribunal administratif de Cergy Pontoise examinait, vendredi, le recours déposé par Total pour l’annulation de l’abrogation du permis d’exploitation du gaz de schiste dans la région de Montélimar. Si la décision sera rendue à la fin du mois, le rapporteur public préconise que Total puisse reprendre ses recherches.

Dans un communiqué, Michèle Rivasi députée européenne EELV dénonce « une contradiction énorme et une aberration alors que la France a fait le choix de fermer la porte aux gaz de schiste en adoptant la loi du 13 juillet 2011, interdisant la facturation hydraulique. » Comme Pascal Terrasse, député socialiste de l’Ardèche, elle relève une incohérence dans le fait « que le même tribunal a rendu fin décembre une décision confirmant l’abrogation du permis de Total à Villeneuve-de-Berg. » Pascal Terrasse qualifie la demande du rapporteur public de « contraire à la loi et à l’encontre du principe défendu par le président de la République et l’exécutif. » L’élue écologiste, elle, attend de François Hollande et de la ministre de l’Écologie « qu’ils rappellent l’incompatibilité de la recherche de gaz de schiste avec les engagements récents sur le climat. »

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :