Skip to content

GB: le gouvernement accusé de vouloir passer en douce sur la fracturation hydraulique

décembre 17, 2015

 

source: AFP/ROMANDIE.COM
Londres – Le gouvernement britannique était mercredi sous le feu des critiques de l’opposition et d’organisations écologiques l’accusant d’utiliser des manoeuvres parlementaires déloyales pour tenter de faire autoriser la fracturation hydraulique dans les parcs nationaux, après avoir pourtant promis de les protéger.

Ce projet, qui devait faire l’objet d’un vote mercredi des députés, rendrait possible l’extraction du gaz de schiste dans les parcs nationaux, mais également dans certains sites classés pour la beauté de leurs paysages ou leur histoire, à condition d’intervenir à une profondeur supérieure à 1.200 mètres.

L’examen de cette disposition intervient alors que le gouvernement conservateur de David Cameron avait accepté en janvier d’interdire complètement le fracking dans les parcs nationaux et les zones protégées.

Le projet a été vivement dénoncé par les organisations écologiques, qui critiquent tant le fond que la forme, le gouvernement ayant opté pour une procédure de vote rapide et sans débat.

Cela ne fait même pas un an que le gouvernement a promis d’interdire (le procédé) dans les parcs nationaux et maintenant il essaie de passer en vitesse via une obscure procédure parlementaire, a dénoncé Hannah Martin, une responsable de Greenpeace.

Si le projet est adopté, les réserves d’eau potable et les parcs nationaux ne seront plus protégés comme il se doit, a estimé de son côté l’organisation Les amis de la Terre.

L’opposition travailliste a elle aussi critiqué la manière, Lisa Nandy, une responsable des questions liées à l’énergie au sein du Labour, accusant le gouvernement de passer par la porte dérobée pour faire approuver sans débat le projet.

Les conservateurs essaient de passer en douce, a renchéri le leader du Parti libéral démocrate (centre) Tim Farron, jugeant la manoeuvre choquante.

Le gouvernement Cameron veut encourager l’exploitation du gaz de schiste afin de disposer d’une source d’énergie bon marché, à l’image de ce qui se passe aux États-Unis, et réduire la dépendance énergétique du Royaume-Uni.

Le procédé de fracturation hydraulique consiste à créer des fissures souterraines et y infiltrer un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques, pour permettre l’extraction de gaz capturé dans la roche. Les inquiétudes se focalisent sur la pollution que pourraient causer les substances chimiques utilisées, notamment dans les nappes phréatiques.

(©AFP / 16 décembre 2015 13h39)

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :