Photo d'illustration

Les collectifs anti gaz de schiste gardois et ardéchois ont été reçus la semaine dernière au ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Ils demandent l’abrogation des trois permis d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels de La Plaine d’Alès, du bassin d’Alès et de Navacelles. Ces trois permis arrivent tous à échéance. Leur prolongation, demandée par les sociétés concernés, est actuellement à l’étude.

Après avoir été reçus en juin en préfecture du Gard, les collectifs ardéchois et gardois ont rencontré, le 21 juillet dernier, Philippe Bodenez, conseiller auprès de la ministre Ségolène Royal afin « de demander et d’obtenir » la non prolongation de ces permis.

Selon les anti gaz de schiste et suite aux arguments qu’ils ont exposé, Philippe Bodenez a reconnu qu’il y a « de bonnes bases pour un refus de prolongation sur les trois permis« . D’après le collectif ardéchois, « il reconnaît l’incohérence politique de l’époque et il ne voit pas comment le ministère pourrait donner suite à ces demandes de prolongations« . A suivre…