Skip to content

Tafta. « Les élus doivent savoir »

juillet 4, 2015

Le collectif « Stop Tafta » poursuit son travail d’information auprès des élus. Trégunc, Saint-Yvi et Bannalec ont voté une motion contre le projet de marché mondial (Tafta). Le collectif « Stop Tafta », espère que d’autres suivront. Depuis le début de l’année, le Collectif du Sud 29 « Stop Tafta », composé de membres des sections locales d’Attac, de la Ligue des Droits de l’Homme et de l’UDB, rencontre les élus du secteur de Concarneau et de Quimperlé « pour parler de la menace que représente le grand traité économique transatlantique (Tafta) actuellement en débat ». Certains maires ont accepté cette rencontre comme Trégunc, Saint-Yvi, Névez, Bannalec, Riec, Quimperlé mais d’autres n’ont pas encore répondu « comme Concarneau, Rosporden et d’autres que nous allons relancer », expliquait le collectif jeudi soir. Échelle communautaire « Nous allons poursuivre notre travail d’information », poursuivait Youen Le Flao. Pour Henri Guillou, membre du Comité départemental « Stop Tafta », « l’idéal serait que tout se fasse au niveau des communautés de communes ». Il reste que le vote de la motion par les trois communes du secteur « est déjà une belle victoire et montre que les élus sont sensibles à cette menace ». Le collectif est d’autant plus satisfait que « Quimperlé doit voir cela à la rentrée ». De même, « nous allons relancer André Fidelin, au titre de maire de Concarneau et de président de la communauté d’agglo ». « Car la mise en place de ce Tafta représente aussi une vraie menace pour les collectivités territoriales », ajoute Henri Guillou. Il craint « de voir s’imposer la loi des multinationales et une libéralisation des services publics ». Un exemple ? « Si une commune confie la gestion de l’eau à un groupe privé et qu’elle veut ensuite revenir à une gestion publique, elle ne le pourra plus », affirme Henri Guillou. Et de rappeler que « les entreprises privées pourront très facilement et au nom de ce Tafta, envoyer les communes devant les tribunaux ». Autant de points « que les élus doivent connaître, car il en va de notre avenir à tous ».

© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/tafta-les-elus-doivent-savoir-04-07-2015-10693108.php

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :