Skip to content

Les élus allemands ajournent leur décision sur le « fracking » contesté

juin 30, 2015

AFP
paru le 30 juin 2015 à 11:45

Le gouvernement allemand a décidé de repousser à après l’été un vote au Bundestag sur une loi sur la fracturation hydraulique, le texte sur cette technique très contestée, utilisée dans l’extraction des gaz de schiste, suscitant d’importantes réserves parmi les élus.

« Il est nécessaire de prendre encore un peu de temps pour clarifier les questions centrales », a déclaré mardi à l’agence DPA le député social-démocrate Matthias Miersch, chargé des questions d’environnement au sein de son parti. « La minutie prime sur la rapidité », a-t-il fait valoir.

Les députés du Bundestag, chambre basse du parlement, devaient initialement se prononcer sur le texte vendredi, dernier jour de séance avant la pause estivale. La loi approuvée en conseil des ministres début avril prévoit tellement de restrictions à l’utilisation de la fracturation hydraulique, ou « fracking », qu’elle l’interdit de facto en Allemagne jusqu’à 2019.

La ministre de l’Environnement sociale-démocrate Barbara Hendricks, à l’origine du texte, a dû revoir son projet, au départ encore plus contraignant, sous la pression du partenaire de coalition conservateur. Les Unions chrétiennes ne voulaient pas fermer la porte à une technologie dans laquelle les milieux économiques placent beaucoup d’espoir.

Seule technique éprouvée pour exploiter les hydrocarbures de schiste, mais fortement critiquée pour ses effets potentiels sur l’environnement et la santé, le procédé consiste à créer des fissures souterraines et y infiltrer un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques, pour permettre l’extraction de gaz capturé dans la roche.

Le « fracking » est interdit en France mais très utilisé aux États-Unis, pays qui a pu grâce à l’exploitation du gaz de schiste faire fortement baisser ses coûts d’énergie. Le texte amendé à l’automne prévoit qu’à partir de 2019, et sous réserve du feu vert d’une commission scientifique, certains projets de fracking puissent être approuvés.

Cette disposition suscite les réserves d’un certain nombre d’élus, y compris des partis de gouvernement, qui y voient une autorisation du « fracking » par la petite porte. Le sujet est très épineux en Allemagne, du fait d’une forte résistance dans la population. Dans le même temps, l’industrie exerce un intense lobbying pour laisser au moins ouverte la possibilité du recours à la fracture hydraulique. Le précédent gouvernement s’était déjà cassé les dents sur le sujet.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :