Skip to content

Anticosti : un pétrole de schiste à prix prohibitif

mai 21, 2015

Anticosti : un pétrole de schiste à prix prohibitif

AFP

Le Journal de Montréal nous apprend que le gouvernement du Québec songe à autoriser le forage sur l’île d’Anticosti de  3 900 à 6 500 puits pour faire du fractionnement chimique.

Bien-sûr, le gouvernement du Québec n’a pas changé d’avis sur l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste. Dans l’état actuel des connaissances et des technologies, le risque est très élevé. Trop élevé pour tenter cette opération dans la vallée du St-Laurent, là où habite la majorité de la population et là où sont implantées la plupart des industries du Québec.

Une île lointaine

Mais l’île d’Anticosti est loin, elle est peu peuplée, alors pourquoi ne pas courir ce risque ? Rien ne dit que les substances hautement toxiques utilisées par les pétrolières n’aboutiront pas un jour dans le golfe du St-Laurent, mais on verra de brillants avocats arguer que le volume d’eau du golfe est tel que cette pollution éventuelle aurait un impact marginal sur la faune et la flore du golfe. Exit donc l’argument de la pollution des nappes phréatiques et tant pis pour les générations à venir qui voudraient s’établir sur l’île.

Comme les formations géologiques de l’île sont très anciennes, il y a fort à parier que le pétrole schiste qui s’y trouve sera encore plus difficile et encore plus coûteux à extraire qu’ailleurs.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :