Skip to content

Le Gaz de schiste en Europe : où en est-on ?

avril 15, 2015

De Romain, http://www.legazdeschiste.fr le 13/04/2015

Gaz de schiste  Europe

L’Union Européenne est divisée sur la question du gaz de schiste, car si elle n’est pas contre, elle place son exploitation sous conditions. Le respect des règles sur l’environnement est ainsi le principe majeur mis en avant. Depuis le début du mois d’Avril, 5 états font parler d’eux quant à leur souhait de démarrer ou de poursuivre l’exploitation.

La Pologne, le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas et la Roumanie ont ainsi fait récemment part à la Commission Européenne de leur volonté de débuter ou de poursuivre les travaux et opérations de forages d’exploration. La seule réponse donnée pour le moment par l’organe européen est de s’atteler à suivre les règles européennes sur le respect et la protection de l’environnement. La porte n’est donc pas fermée, l’exploitation du gaz de schiste en Europe restant ainsi conditionnée.

La Pologne est par ailleurs le grand leader de l’exploration du gaz de schiste en Europe puisque la pays a récemment fait savoir qu’il entendait bien poursuivre et même intensifier les puits de forages d’exploration à hauteur d’une cinquantaine de nouveaux puits par an.

Au Royaume-Uni, la technique de la fracturation hydraulique fait débat. Ses détracteurs lui reprochant son impact négatif sur l’environnement. Des politiques de tout bord sont ainsi montés au créneau et ont demandé un moratoire sur la question. Mais David Cameron fait blocage et refuse toute remise en question de la technologie.

Au Danemark, Total a obtenu la permission de réaliser d’intenses recherches de gisements dans les sous-sols marins du pays. L’opération a débuté en 2010 et se terminera pour ce qui est de la première phase en 2016. Cette phase de recherche est consécutive à une étude menée par l’Agence Internationale de l’Energie dans laquelle ressort le fait que le pays figurerait parmi les tous premiers producteurs potentiels en Europe.

En Roumanie, après une année 2014 qui devait être celle de découvertes fantastiques selon Chevron, l’année 2015 est plus tempérée. Le groupe a ainsi annoncé qu’il arrêtait ses recherches dans le pays. Pour autant, la Roumanie reste à ce jour un candidat plus que sérieux à une exploitation à grande échelle, même si les quantités escomptées ont été revue à la baisse mais restent tout de même à des niveaux très encourageants.

Le Pays-Bas est lui aussi très divisé sur la question, de nombreuses manifestations anti gaz de schiste ayant eu lieu. Pour autant, tous les spécialistes s’accordent à dire que le pays pourrait être un des tous premiers acteurs sur la question en Europe de l’ouest. Reste à trouver une solution alternative à la fracturation hydraulique qui satisferait à la fois ses populations et la Commission Européenne.

Pour en revenir à la France enfin, la fracturation hydraulique reste toujours interdite à ce jour. Mais les mentalités du public commencent à évoluer. Un récent sondage fait ainsi ressortir que près de 30% des personnes interrogées se déclarent comme favorable à une future exploitation du gaz de schiste.

En savoir plus sur http://www.legazdeschiste.fr/exploitation-en-europe/13042015,le-gaz-de-schiste-en-europe-ou-en-est-on-,1209.html#5VeDiydPmpLTvfgv.99

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :