Skip to content

Gaz de schiste : et maintenant le radon !

avril 11, 2015

// //

L’exploitation des gaz de schiste était déjà accusée de polluer la nappe phréatique et de provoquer des tremblements de terre. Voici maintenant qu’en Pennsylvanie, une région où l’on compte des milliers de forages, les niveaux de radon n’ont cessé d’augmenter depuis 2004, avec la plus forte concentration près des zones concernées, selon une étude de Johns Hopkins publiée dans le journal Environmental Health Perspectives. Le radon ? Un gaz inodore, certes, mais radioactif est présent à faible dose dans l’environnement. « Entre 2005-2013, 7 469 puits ont été forés en Pennsylvanie. La concentration de radon dans les sous-sols des maisons a fluctué entre 1987 et 2003, mais n’a cessé d’augmenter entre 2004 et 2012 », s’alarme l’étude, qui souligne, prudemment, que le gaz de schiste n’est pas forcément la seule cause. Le radon est la deuxième source de cancers du poumon aux États-Unis.

One Comment leave one →
  1. avril 12, 2015 5:38

    A reblogué ceci sur The Red Road of Lulu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :