Skip to content

La Région Ile-de-France déterminée contre les hydrocarbures de schiste

novembre 21, 2014

source: AFP/ROMANDIE.COM

Paris – Le président PS du Conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon a affirmé vendredi la détermination de l’exécutif de gauche pour faire échec à la fracturation hydraulique dans d’éventuelles recherches d’hydrocarbures de schiste sur le territoire francilien.

Le groupe écologiste l’interrogeait, en séance plénière de l’assemblée régionale, sur le devenir de demandes de permis de recherche particulièrement inquiétants pour la région, parmi la douzaine actuellement étudiés par les services de l’Etat.

Vous pouvez être assurés de notre détermination à utiliser tous les leviers juridiques et politiques pour faire échec à la fracturation hydraulique. Les groupes pétroliers sur ce sujet nous trouveront sur leur chemin, a déclaré M. Huchon, qui va écrire à la ministre du développement durable (Ségolène Royal).

La demande de permis d’exploration de Cezy (Yonne), porté par la société Bluebach Ressources, a une partie de son périmètre qui s’étend sur les aires d’alimentation de captage de sources alimentant en eau potable la ville de Paris.

Les demandes pour Gastins en Seine-et-Marne et Dicy dans l’Yonne, déposées par la société Realm Energy International, font explicitement référence à la technique de la fracturation hydraulique et devraient être refusées puisqu’elles tombent sous le coup de la loi Jacob de 2011 qui a banni le recours à cette technologie, a assuré M. Huchon.

Les Verts s’inquiètent aussi de deux demandes d’exploration dans l’Essonne, celle de Boissy et celle d’Auvernaux sur un périmètre recouvrant pour partie le parc naturel régional du Gâtinais.

Le Parlement avait tranché en 2011 en votant une loi interdisant la fracturation hydraulique, seule technique rodée à disposition des industriels pour aller chercher ces hydrocarbures. Les permis de recherche nécessitant le recours à cette technique avaient été abrogés.

Le président François Hollande a par ailleurs fermé la porte à cette source d’énergie, alors que l’ancien ministre Arnaud Montebourg plaidait au contraire pour la recherche d’une technique d’exploitation propre.

Tant que je suis président, il n’y aura pas d’exploration de gaz de schiste, avait promis en juillet 2013 le chef de l’État.

L’actuelle ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, a elle aussi assuré à plusieurs reprises que tant qu’elle serait à cette fonction, il n’y aurait ni exploitation ni investigation sur le gaz de schiste en France.

(©AFP / 21 novembre 2014 18h34)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :