Skip to content

Gaz de schiste : Shell presse l’Afrique du Sud d’avancer

novembre 6, 2014

paru le 05 nov. 2014 à 16 :15

La compagnie pétrolière Shell s’est plainte mercredi des lenteurs de l’administration sud-africaine dans l’attribution des licences d’exploration pour le gaz de schiste, très attendues par le géant anglo-néerlandais pour sonder le sous-sol du désert du Karoo (centre-ouest).

L’Afrique du Sud a levé en septembre 2012 le moratoire imposé l’année précédente en raison des inquiétudes suscitées par la technique d’extraction du gaz de schiste, la fracturation hydraulique, accusée de nuire à l’environnement et de polluer les nappes phréatiques.

« Nous avons démarré le processus en 2008 », a rappelé le président de Shell Afrique du Sud, Bonang Mohale. « Nous sommes maintenant six ans plus tard, et nous n’avons toujours pas un accord sur le droit d’explorer dans nos mains », a-t-il ajouté, affirmant que Shell n’aurait jamais pensé que cela prendrait aussi longtemps.

Il a mis en garde les autorités sur le risque qu’elles puissent tout simplement rater le coche du boom du gaz de schiste, et d’un investissement susceptible de créer de l’emploi. Une fois de plus, il a assuré que « tous les risques sont connus, et peuvent être atténués » pour l’environnement.

En entamant son second mandat, le président Jacob Zuma avait clairement indiqué son intention d’aller de l’avant dans le nucléaire et le gaz de schiste. « Nous allons poursuivre l’option du gaz de schiste dans le cadre de nos excellentes lois sur la protection de l’environnement », avait-il déclaré. Deux directeurs du ministère des Mines ont récemment précisé que le gouvernement entendait délivrer des licences d’exploration d’ici juillet-août 2015, ce qui permettrait de forer au plus tôt à partir de la mi-2016.

Les écologistes et amoureux du Karoo s’inquiètent beaucoup des conséquences sur la qualité de l’eau et les paysages du Karoo où est implantée par ailleurs une station astronomique devant accueillir le super radiotéléscope mondial SKA. Le sous-sol du Karoo contiendrait, selon l’Agence d’information sur l’énergie américaine, plus de 11 000 milliards de mètres cubes de gaz de schiste (390 000 milliards de pieds cube) soit plus de 400 années de consommation, selon ses partisans. Ce serait une manne pour l’Afrique du Sud qui reste très dépendante du charbon pour faire tourner ses centrales électriques.

La fracturation hydraulique oblige à forer jusqu’à quatre kilomètres sous terre avant d’injecter de l’eau et des produits chimiques pour extraire le gaz retenu dans la roche. Shell prévoit d’investir 200 millions de dollars dans la première phase d’exploration avec six puits. Quatre à cinq entreprises ont manifesté leur intérêt, notamment Falcon et Bundu, outre la Shell.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :