Skip to content

Pierre Gattaz veut que la conférence Paris Climat 2015 soit une vitrine de l’industrie française

octobre 31, 2014

 

Par  -Publié le 30 octobre 2014, à 07h50

Le Medef veut faire de la grande réunion sur le climat qui se déroulera en décembre 2015 à Paris une occasion pour les entreprises françaises de faire valoir leur savoir-faire dans les technologies de la transition énergétique.

Le mercredi 29 octobre, Pierre Gattaz, président du Medef, était l’un des grands témoins invités à la convention de l’Association Française du Gaz (AFG), organisée autour du thème de « la croissance verte : une opportunité pour le gaz ! ».

A cette occasion, le président de l’organisation patronale a rappelé les trois grands chantiers du Medef : le pacte de responsabilité, le plan 1 million d’emplois et le projet France 2020. Pour lui, « l’énergie occupe une place déterminante, fondamentale » dans ces trois projets, « en tant que facteur de coûts et en tant qu’opportunité de développement économique et technologique ».

Valoriser le savoir-faire français

Aussi, Pierre Gattaz appelle à sortir du débat franco-français et à prendre en compte l’énergie au sens large, en particulier le bouleversement mondial lié à l’exploitation des huiles et gaz non conventionnels aux États-Unis, le tournant énergétique allemand et ses effets collatéraux majeurs, la politique européenne avec sa nouvelle feuille de route 2030, la préparation de la « Conférence Paris Climat 2015 » (COP 21).

« (La COP21) doit être une occasion formidable de valoriser le savoir-faire des entreprises alors que le monde aura les yeux tournés vers la France. L’efficacité énergétique, la ville durable, la mobilité, l’accès à l’énergie dans les pays émergents, l’essor des énergies renouvelables… autant de thèmes qui sont des défis et des relais de croissance pour les entreprises françaises bien positionnées dans ces domaines notamment à l’exportation », affirme Pierre Gattaz. Suivant cet objectif, le « patron des patrons » assure que le climat sera un sujet clé du Medef en 2015 et a notamment choisi d’inscrire la transition énergétique au programme de l’université d’été du syndicat en août prochain.

Exploiter toutes formes d’énergie

Il a aussi critiqué, en bien et en mal, la loi de transition énergétique votée en première lecture à l’Assemblée nationale le 14 octobre dernier. Il juge que ce projet est une occasion de « diversifier intelligemment notre mix, de favoriser les économies d’énergies et de définir une stratégie en faveur de la croissance et de l’emploi ». Il précise qu’il faut « s’appuyer sur le patrimoine existant et s’assurer de son évolution. Notre réseau électrique, notre parc nucléaire et hydrauliques (…) sont autant d’atouts ».

Aussi, Pierre Gattaz se satisfait globalement du texte de transition énergétique, se réjouissant de la prise en compte des spécificités des industries énergivores ou du principe de programmations pluriannuelles de l’énergie. Mais il pointe du doigt des manquements comme l’absence d’un « outil de pilotage économique » pour la compétitivité des entreprises, les questions autour du financement.

Il appelle aussi à « lever l’interdiction de la recherche et de l’exploitation de toutes les formes d’énergies, en particulier des ressources non conventionnelles »

Il a conclu son intervention en regrettant que le gaz soit le grand absent de la loi de transition énergétique et en affirmant que « l’exploitation des gaz de schiste serait un atout pour la France ».

Ludovic Dupin

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :