Skip to content

Permis du Calavon. La délivrance ? Mais le combat continue. le Gaz de schiste c’est NI ICI, NI AILLEURS !

octobre 7, 2014

Mme Royal a envoyé le courrier ci dessous au président du PNR Luberon annonçant je cite : « Je suis en mesure de vous indiquer que le permis sera refusé »

Outre le fait que ce n’est qu’un courrier et qu’il faut attendre l’arrêté de rejet et la parution au journal officiel, quelques questions se posent.

  • Qu’est ce qui a permis soudain à Ségolène ROYAL de découvrir que le Luberon était un Parc naturel régional alors que les services du MEDDE ont examiné le dossier depuis plus de 4 ans qu’il a été déposé ?
  • Pourquoi il y a moins d’un mois, Ségolène Royal et/ou ses services n’ont pas hésité à préparer un  document « prêt à signer » pour le Luberon ?
  • Pourquoi, en plein débat sur la loi de transition énergétique, la mise en consultation de projets d’attribution de permis de recherche d’hydrocarbures  a été faite ?
  • Pourquoi la consultation publique a t’elle été aussi mal préparée, incomplète, mensongère ?
  • Pourquoi, a t’il fallu 4 ans à l’administration pour comprendre qu’il n’y a pas de pétrole en PACA; d’anciens puits de pétrole suivis par le BRGM, le démontrant ?
  • Est ce à penser que sans l’intervention des citoyens et des élus du territoire concerné, le permis aurait été signé ?

Nous savons que les pétroliers chassés par la porte, reviendront par la fenêtre. Il est donc du devoir de tous de rester vigilant.

C’est pour cela et parce que le Gaz de schiste ce n’est NI ICI, NI AILLEURS, NI AUJOURD’HUI, NI DEMAIN, que nous maintenons et renforçons plus que jamais notre mobilisation de jeudi 9 octobre 2014 à 18h00 à la gare de Coustellet.

JLR

 

Si l’on est enclin à se réjouir de la déclaration de notre ministre de l’écologie qui veut rassurer le président du Parc naturel régional du Luberon en indiquant que : je cite « le permis sera refusé » et en soulignant que « les risques de dégradation d’un espace naturel remarquable sont incompatibles avec les forages envisagés et qu’ils détruiraient beaucoup plus d’emplois qu’ils n’en créeraient – notamment dans le domaine touristique, artisanal et agricole . », à quoi doivent s’attendre les citoyens habitant des territoires non inclus sur le territoire d’un parc naturel ?

Ces citoyens, acteurs économiques, ne méritent-ils pas, tout autant, parce qu’ils exercent une activité dans les domaines agricole, touristique et artisanal d’être eux aussi épargnés par des forages dévastateurs, qui porteront atteinte à leur outil de travail et réduiront à néant les efforts de revitalisation de zones rurales ou périurbaines menés laborieusement depuis des années ?

L’intérêt général ne peut être ainsi discriminatoire : ce qui vaut pour un site classé vaut aussi pour l’ensemble des régions et terroirs de ce pays et justifie plus que jamais notre vigilance et notre détermination à faire échouer tout projet de forage, où qu’il soit envisagé.

Pour tous ceux qui n’ont pas vu leur permis refusé, annulé ou abrogé,  maintenons et renforçons plus que jamais notre mobilisation de jeudi 9 octobre 2014 à 18h00 à la gare de Coustellet. 

MD

 

2014-10-07-courrier_Segolene_Royal à JLJ

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. aymy permalink
    octobre 8, 2014 3:10

    Elle s’est soudainement souvenu que le Luberon était le lieu de vacances de certains de ses amis …

Trackbacks

  1. Permis du Calavon. La délivrance ? Mais le combat continue. le Gaz de schiste c’est NI ICI, NI AILLEURS ! | BASTA!GAZ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :