Skip to content

Gaz de schiste : Royal suspend la consultation sur le projet du PERH CALAVON

octobre 3, 2014

C’est un premier recul de Mme Royal sous la pression des citoyens et des élus du territoire concerné. Plus de 1150 commentaires ont été enregistrés sur la consultation publique organisée par le MEDDE. Du jamais vu. Mais on le sait, ce n’est pas une victoire. Ils reviendront à la charge. Alors maintenons la pression et la mobilisation du 9/10 à La Gare de Coustellet.

JLR

Publié le Vendredi 03/10/2014 à 22H45 par laprovence.com

  Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, vient d’annoncer que la consultation pour le projet de « Permis de Calavon » (recherches d’hydrocarbures – gaz de schiste – dans le Parc naturel régional du Luberon) est immédiatement suspendue par une mesure conservatoire d’urgence.

Jean-Louis Joseph, Président du Parc naturel régional du Luberon et Président de la fédération des Parcs naturels régionaux, déclare se réjouire de cette décision, « qui fait suite à un entretien qu’il a eu au cabinet de la ministre mercredi 1er octobre à Paris, ainsi qu’’à l’émotion et aux vives réactions exprimées sur le territoire ».

Le président du parc naturel fait remarquer cependant que « suspension de la consultation ne veut pas dire annulation » : Jean-Louis Joseph aura l’occasion de rencontrer la ministre au Congrès des parcs naturels régionaux vendredi prochain à Troyes et sollicitera un nouveau rendez-vous au ministère prochainement afin que ce permis soit définitivement annulé pour ne pas entraîner des dégâts considérables et inutiles dans un territoire protégé.

S.-P.L.

Publicités
9 commentaires leave one →
  1. FARJON permalink
    octobre 4, 2014 5:09

    Ni en Vaucluse, ni ailleurs.
    LF

    • jlr18 permalink*
      octobre 4, 2014 8:56

      Je suis bien d’accord avec vous sur tous les points. Il y a de la manœuvre politicienne en cours. Nous en sommes conscients. Vous semblez avoir des connaissances du code minier bien au dessus de la moyenne. Etes vous actifs dans ce domaine?
      Cordialement
      JLR

  2. ep04 permalink
    octobre 4, 2014 6:15

    Je ne trouve trace nulle part de la décision de la ministre si ce n’est dans l’article de la Provence qui reprend un comminiqué du parc du Luberon. Pourquoi ?

    A l’évidence des manoeuvres sont en cours pour crédibiliser l’action de Ségolène Royale auprès des écolos.

    Je n’ai personnellement que faire de ces manoeuvres, la demande de permis du Calavon est indigente et la notice d’impact ridicule pour toute personne qui prend le temps de la lire.

    On constate que les acteurs qui ont été mis à la porte par l’interdiction de la fracturation hydraulique font retour par la fenêtre avec une stratégie simple:
    • En recherchant des hydrocarbures conventionnels, imaginons que le titulaire du permis trouve des gaz de schiste – la fracturation hydraulique n’est pas nécessaire pour identifier la présence de gaz de schiste.
    • Le vent ayant entre-temps tourné on imagine aisément que la fracturation hydraulique sera alors considérée comme la solution pertinente pour sortir la France d’un déclin inexorable.
    • Le titulaire du permis pourra alors faire valoir ses droit sur la ressource (article 68-2 du code minier : ‘ L’autorisation d’exploitation, qui peut à cet égard être complétée à tout moment, fixe les conditions particulières dans lesquelles les travaux sont entrepris, exécutés et arrêtés dans le respect des intérêts mentionnés aux articles 79 et 79-1.’) arguant que sans ses efforts financiers et industriels cette ressource serait restée inconnue, ce qui lui ouvrira à l’évidence des droits au regard de l’exploitation de cette ressource.
    On m’opposera bien évidemment qu’il ne s’agit là que d’une manifestation de l’esprit rétrograde des campagnes, insensible aux joies du progrès technique et suspectant le pouvoir central de tous les péchés.

    A ce sujet, l’exemple actuel des mines Jospeh – dite Vielle Montagne – et de La Croix-de-Pallières situées à proximité d’Anduze (Gard) est édifiant . Les sites de ces anciennes mines présentent un niveau de pollution plus que critique et ont vu les populations locales se révolter contre cet état de fait, faisant appel à l’état pour obtenir le respect du code minier et la protection sanitaire des populations… sans succès à ce jour, le seul ministre s’étant intéressé à ce sujet – votre prédécesseur à ce poste Mme Delphine Batho – ayant été débarquée avant d’avoir pu agir. De quoi développer une légitime suspicion chez les « régionaux de l’étape».

    Quelqu’un peut-il expliquer pourquoi, si des hydrocarbures conventionnels était supposés présents dans la zone concernée, les compagnies auraient d’abord déposé des permis concernant les gaz de schiste, plus couteux à exploiter ?

  3. Marie permalink
    octobre 6, 2014 4:47

    La consultation n’est à ce jour pas suspendue

  4. jlr18 permalink*
    octobre 6, 2014 9:24

    Pour répondre à EP04, il ne peut pas y avoir de trace sur le site du ministère car il s’agit d’un communiqué de Presse rédigé par Jean-Louis Joseph Président du PNRL qui a été envoyé à l’ensemble des rédactions locales, qui les ont reprise dans son intégralité. Il n’y a eu aucun mot de changé par La Provence, auteur de cet article.
    JLR

  5. jlr18 permalink*
    octobre 6, 2014 9:27

    Quant à la consultation, il est normale qu’elle continue, puisque je suis persuadé qu’il ne fallait pas lire : » suspension de la consultation du dossier », mais comprendre :  » suspension de l’examen du dossier ». Un seul mot mal employé fait poser beaucoup de questions.
    JLR

  6. ep04 permalink
    octobre 7, 2014 6:21

    Pour revenir sur l’existence ou non de cette suspension, j’ai écrit un mail au parc du Lubéron le 5/10 pour demander aux signataires du communiqué de préciser de quelle manière ils avaient eu connaissance de cette décision qui pour l’instant relève plutôt de l’annonce faite à Marie.
    La réponse est toujours en attente.
    A ce jour, seul le parc du Luberon semble avoir eu connaissance de cette décision, un communiqué (ou un démenti) du ministère serait le bienvenu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :