Aller au contenu principal

Bilan toxicologique chimie élaboré par un directeur du CNRS et adressé aux députés

mai 5, 2011
by

André PICOT, Paris, le 03 Mai 2011
Toxico-chimiste
Directeur de recherches honoraires CNRS
Expert français honoraire auprès de l’Union Européenne
pour les produits chimiques en milieu de travail
Président de l’Association Toxicologie-Chimie (Paris)

A l’attention de :
– M François FILLON, Premier Ministre
– Mme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, des Transports et du Logement
– M Eric BESSON, Ministre de l’Industrie, de l’Energie, et de l’Economie Numérique

Et Mesdames et Messieurs les Députés ayant participé au Débat du 29/03/2011 concernant les Huiles et Gaz de schiste :
– Mme Anny POURSINOFF, Députée GDR
– Mme Geneviève GAILLARD, Députée SRC
– Mme Martine BILLARD, Députée GDR
– M Christian JACOB, Député UMP
– M Maxime BONO, Député SRC
– M Germinal PEIRO, Député SRC
– M Richard MALLIE, Député UMP
– M Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Député UMP
– M Yves COCHET, Député GDR
– M Serge GROUARD, Député UMP
– M Philippe MARTIN, Député SRC
– M Stéphane DEMILLY, Député NC
– M Jean-Paul CHANTEGUET, Député SRC
– M François-Michel GONNOT, Député UMP

Objet : Exploration et l’Exploitation des Huiles et Gaz de Schiste ou Hydrocarbures de roche mère par fracturation hydraulique.
Pièce jointe : Bilan Toxicologique et Chimique sur l’Exploration et l’Exploitation des Huiles et Gaz de Schiste ou Hydrocarbures de roche mère par fracturation hydraulique.

Le Président,
Madame, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Députés,
L’ Association Toxicologie-Chimie tenait à vous faire parvenir ce bilan toxicologique et chimique, concernant l’exploration et l’exploitation des huiles et gaz de schiste ou hydrocarbures de roche- mère.
En effet, alors que nous prenions connaissance des conséquences néfastes aux Etats-Unis et au Canada, engendrées par cette pratique, tant sur la faune, la flore que sur les populations environnantes, nous apprenions, parallèlement, que ce type d’exploitation allait être mis en application dans d’autres pays et notamment sur notre territoire.
Après lecture de nombreux documents, l’ATC (Association Toxicologie-Chimie de Paris) a souhaité confier à son Président, chimiste et toxico-chimiste reconnu, le soin d’établir ce bilan chimique et toxicologique, en ciblant la majorité des produits mis en oeuvre dans les techniques d’exploration et d’exploitation des huiles et gaz de schiste ou hydrocarbures de roche-mère. Ces analyses nous ont amené à nous interroger sur les impacts négatifs, notamment tant sur le plan sanitaire qu’environnemental, et de ce fait, nous désirons interpeller les élus et représentants de notre pays.
Nous espérons que la lecture de ce rapport, vous servira d’ appui pour vos prochains débats au Parlement. De même, le « principe de précaution » constitutionnel, mis en avant par la loi du « Grenelle 1», devrait, en toute logique, s’appliquer dans son intégralité. Ne pourrions-nous pas, par exemple, attendre la position de l’Agence Américaine de l’Environnement (EPA), dont les résultats d’une étude globale sur les impacts environnementaux et sanitaires, liés à ce type d’exploitation, ne seront clôturés et publiés qu’à la fin de l’année 2012 ?
Nous avons noté qu’à ce jour le nombre de produits nécessaires à la fracturation hydraulique, est considérable et sans précédent. Espérons que les dégâts constatés aux Etats-Unis et au Canada ne soient pas la partie immergée d’un iceberg, L’avenir nous l’apprendra, mais certainement trop tard !
Notre engagement se justifie par le souci d’éviter un désastre écologique devant notre descendance.
Un autre argument qui devrait faire appel à la sagesse et à la raison : à ce jour, l’eau potable se raréfie sur notre planète, aussi pouvons-nous nous offrir le luxe de souiller nos nappes phréatiques, sachant que la population de notre planète ne cesse d’augmenter, et les déserts de progresser ?
Nous espérons très sincèrement que cette analyse scientifique toxico-chimique retiendra toute votre attention et pourra étoffer les informations générales dont vous disposez déjà sur ce sujet d’actualité très préoccupant.
Avec tous nos remerciements, nous restons à votre entière disposition.
Nous vous prions de recevoir, Madame, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs les Députés, notre profond respect.
André PICOT
Président de l’Association Toxicologie-Chimie (Paris)

BILAN TOXICOLOGIE CHIMIE GAZ DE SCHISTE

2 commentaires leave one →
  1. calmel permalink
    mai 5, 2011 12:03

    merci d’avoir afficher cet article precieux, que j’ai trouvé en cliquant, apres l’article de nicolino sur son blog….

Trackbacks

  1. Projet en cours de rédaction du courrier « Provence  à nos député.e.s pour le 10 mai (version 3) « Gaz de Schiste Provence

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :